Monographie

LIVRE consacré entièrement au peintre

Auteurs : Emmanuel et Jacques Walckiers
Éditeur Aparté, Bruxelles, 2020
ISBN 978-2-9303-2745-7

Prix public 20,00 €

Liste des librairies qui le proposent à la vente : www.librel.be

Titre: Gustave Walckiers (1831-1891)

Ce livre consacré entièrement au peintre expose les 116 tableaux recensés en 2020. La technique picturale de l’artiste est analysée : son appartenance à l’école réaliste est évidente, notamment par la multitude des personnages représentés dans ses toiles. De plus, l’examen de neuf de ses plus célèbres tableaux évoque un Gustave Walckiers luministe.
Le livre comporte 144 pages au format 24 cm x 17 cm avec en illustration un grand nombre de reproductions de tableaux. Un catalogue raisonné avec icônes en couleur complète l’ouvrage.

Avis autorisés

Fabien De Roose, Historien de l’art, co-fondateur de l’a.s.b.l. Dédale Culture, auteur et guide-conférencier

Tout contribue pour faire de ce livre un bel ouvrage de référence !
D’abord, les photographies qui rendent hommage au trait de pinceau de l’artiste. Je n’ai pas le plaisir de connaître toutes les œuvres originales présentées, mais il me semble que les couleurs sont fidèles à sa palette. Cet aspect est primordial pour un livre traitant de la Peinture. Ensuite, le texte est fluide et bien écrit : il donne envie de se plonger dans l’œuvre pour y découvrir de nombreux détails. Grâce à lui, le lecteur peut se situer dans le paysage (ce qui me tient à cœur). Bravo aussi pour les cartes : elles se révèlent précieuses pour approfondir certains sujets.
Le format est très agréable et permet de l’emporter au gré de promenades… dans toute l’Europe.

Luc Templier, écrivain, artiste plasticien, conservateur honoraire du musée de Marche-en-Famenne

Si le peintre Gustave Walckiers, né en 1831 à Saint-Josse-ten-Noode, n’est pas un inconnu – on trouve ses tableaux dans de nombreux musées belges – il manquait à son œuvre une monographie qui préciserait le sens de son travail et l’inscrirait durablement dans l’histoire de l’Art. C’est chose faite avec ce monumental et remarquable travail, en forme d’hommage, que deux de ses arrière-petits neveux viennent de réaliser. Un beau livre didactique, très joliment et scientifiquement documenté, dont le catalogue raisonné rassemble pas moins de 114 tableaux ! Un coup de maître ! Une monographie où l’on suit pas à pas les pérégrinations du peintre, en Belgique, bien sûr, mais encore en France, en Italie, Espagne, Pays-Bas, en Hongrie, au Portugal… Walckiers, pèlerin de l’art, ressemble à ces peintres du moyen-âge qui voyageaient, le chevalet sur le dos, de ville en ville, en quête d’une commande et de nouvelles aventures.
On découvre une œuvre cohérente, d’excellente facture, ou l’architecture domine largement (Walckiers enseignait la perspective). L’humain n’est pas absent : il est peint et dépeint en plein labeur, dans de ravissantes petites scènes de genre, peuplées de carrioles, d’ânes bâtés, de marchés… aux pieds de mastodontes en pierre. Quelques charmants paysages, comme ce « Moulin à eau » ou ce « franchissement d’un ruisseau » parsèment aussi l’œuvre.
C’est toujours un grand bonheur d’ajouter un nom et une œuvre à l’histoire de l’Art. C’est comme ajouter une étoile dans le ciel pour mieux nous éclairer dans la nuit ; même si, comme les artistes, comme Gustave Walckiers, les étoiles que l’on contemple sont déjà éteintes mais continuent de nous éblouir et nous orienter.
Gageons que suite à cette publication, le cursus des œuvres de Walckiers s’étoffera encore de quelques belles et nouvelles trouvailles accrochées ici ou là dans des salons privés.